ACOME

IMT Mines Alès et ACOME : lancement d’une chaire de collaboration pour le développement de nouvelles formulations ignifuges pour le domaine de la câblerie

En octobre 2018, ACOME et IMT Mines Alès ont engagé une nouvelle chaire partenariale qui vise, d’une part, à développer des méthodologies de caractérisation et de modélisation de la réaction au feu des matériaux permettant d’appréhender au mieux le comportement des câbles lors des tests Euroclasses, et d’autre part, à appliquer ces méthodes au développement de nouvelles formulations de gaine.
L’entreprise ACOME et le Centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA) d’IMT Mines Alès collaborent de manière continue depuis 2010 à travers différentes programmes de recherche pluriannuelles. L’objectif : développer des formulations ignifuges innovantes pour le domaine de la câblerie et la maitrise des performances de réactions au feu des câbles.
La collaboration entre ACOME et le C2MA contribue également aux actions de formation par la recherche d’IMT Mines Alès, ces travaux ayant permis la réalisation de trois thèses de doctorat et d’un stage post-doctoral.

La sécurité au coeur des produits d’ACOME

Les câbles sont composés de gaines en matière polymère qui assurent la protection et l’isolation des éléments conducteurs. En cas d’incendie, les câbles peuvent donc avoir une incidence considérable et être vecteur de propagation des flammes.
Les problématiques de sécurité et réaction au feu des câbles ont toujours été une préoccupation majeure et prioritaire pour ACOME et ses câbles ont toujours répondu aux exigences maximales de sécurité, que ce soit sur le marché du résidentiel, du tertiaire, des ERP (établissement recevant du public), comme du ferroviaire où les normes sont parmi les plus strictes.
Pour ce faire, l’entreprise s’appuie sur son département de recherche fondamentale sur les matériaux et son laboratoire d’essais certifié Cofrac, des atouts qui permettent à ACOME d’avoir une longueur d’avance sur les réglementations de ses marchés.
Le laboratoire d’essais au feu, intégré à son site industriel de Mortain, est habilité pour des essais de comportement au feu spécifiques au domaine électrique et est accrédité par le Cofrac. Il est l’un des premiers en France à avoir obtenu le renouvellement de cette accréditation selon la nouvelle version du référentiel 17025 (applicable depuis le 1er janvier 2019).

L’expertise d’IMT Mines Alès

Le Centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA) d’IMT Mines Alès a développé depuis plus de 20 ans une expertise reconnue dans le domaine du comportement au feu des matériaux polymères. Le laboratoire développe des systèmes retardateurs de flamme innovants et respectueux de l’environnement pour différents secteurs d’application. Ses compétences se situent dans la caractérisation de la réaction au feu des matières plastiques et dans la compréhension des mécanismes d’ignifugation en relation avec la composition et la structure des matériaux.

A propos d’ACOME

Avec un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros en 2018 et 1800 collaborateurs, ACOME, spécialiste des câbles de haute technicité, est un des acteurs industriels majeurs sur les marchés du câblage automobile, des infrastructures télécoms, des réseaux de communication dans les bâtiments et du confort thermique, avec 55% de son activité à l’international.
Le Groupe se déploie sur 4 continents avec 13 usines de production, 11 plateformes logistiques et des implantations commerciales dans 8 pays.
Pour relever les nouveaux défis dans les secteurs très disputés de l’automobile et des télécoms et conforter son leadership technologique, l’entreprise accorde une place prépondérante à la recherche et à l’innovation et y consacre chaque année 5 % de son chiffre d’affaires.
Le centre de recherche et technologies est intégré au site de production normand et s’appuie sur 10% des effectifs de l’entreprise en France. ACOME crée tous les ans près de 20% de nouveaux produits.
Fondé en 1932, ACOME est aussi la première société coopérative et participative (Scop) en France.

Pièces annexes en téléchargement