Et les nominés sont...

Nominés pour le prix de l’EMAyen prometteur

Prix réservé aux étudiant(e)s, pour un projet développé dans le cadre scolaire ou extrascolaire. Une innovation, l’utilisation des compétences attendues des ingénieurs seront les critères retenus pour l’attribution de ce prix.

Adel MEGHRAOUI - Etudiant en 3ème année

Adel a entamé ses études par une formation d’Architecte à la Faculté d'Architecture de Constantine en Algérie, où il a été diplômé en 2012. En parallèle de ce cursus, il a validé une Licence en Génie civil à l’Université Mentouri de Constantine, et un DUT en Génie Civil à Nîmes. Il intègre ensuite l’EMA en 1ère année. Après une validation des acquis de ses connaissances, Adel a pu sauter une classe et intégrer directement la dernière année du département Génie civil. Actuellement en Projet de fin d’études, Adel poursuivra ses études au CHEC. Adel s’est également investi dans Emagine, la Junior Entreprise de l’école dont il a été le Président. Durant son mandat, et avec son équipe, il a réalisé le plus important chiffre d’affaires depuis la création de la structure en 1989, négocié 3 partenariats et fait rayonner la junior entreprise dans les médias.

Simon LEVY - Etudiant en 3ème année

En dernière année du  Département EMACS, Engineering and management of complex systems, Simon souhaite s’orienter dans le domaine du Software en imagerie biomédicale. Il termine actuellement ses études  à l’école polytechnique de Montréal où il a entamé un projet de recherche qu’il nous a soumis dans le cadre de ce concours. Ce projet a pour but de définir et développer un environnement combinant les mesures de diffusion et les mesures de magnétisation afin d’améliorer la précision et la fiabilité des déductions que l’on peut faire sur l’architecture, l’organisation et la microstructure des fibres axonales, comprenez « mieux caractériser les fibres qui relient les neurones du cerveau au reste du corps ». Simon a présenté sa méthode d’extraction de métrique à la journée scientifique du RBIQ (Réseau de Bio-imagerie du Québec) en janvier 2014.

Benjamin SCHMITT - Etudiant en 1ère année

Depuis tout petit, Benjamin aime créer de petits systèmes pour faciliter la vie des gens. Pour lui, être ingénieur c’est avant tout une vocation ! Le premier a été un dispositif mécanique qui allumait la lumière automatiquement à l’ouverture de la porte de sa chambre, il avait alors 8 ans. Ses influences familiales et scolaires ont confirmé sa volonté de faire carrière dans la mécatronique. Autodidacte dans plusieurs langages de programmation, il a également acquis de nombreuses autres compétences techniques au fil de ses expériences. Benjamin ambitionne de suivre l’option Mécatronique du département CIGMA. Dans le cadre de ce concours, il nous présente ses principales  réalisations dans le domaine mécatronique : le poulailler branché, le distributeur automatique de croquettes pour chats, ou encore le café programmé. 

Antoine GELY-Jean-Baptiste ODE - Etudiants en 2ème année

Etudiants en 2ème année dans la section par apprentissage Informatique et Réseaux, ils sont également auto-entrepreneurs. Après un premier projet de création d’habitation extérieure de luxe clé en main, ils s’orientent sur le projet SmartCode, un nouvel outil de communication proposant une évolution du QRCode. Ils réalisent ensuite une application mobile qui permet d’obtenir et noter des produits durant un festival. Le premier essai en taille réelle aura lieu lors d’un festival à Milwaukee (USA) au mois de juin. Toujours dans le monde du web et du mobile, pour ce concours, ils présentent la carte de visite numérique et intemporelle qui permettra de rester en contact professionnel avec un individu malgré les changements de coordonnées et les aléas de la vie.

 

Nominés pour le prix de l’EMAyen international

Prix attribué à un(e) diplômé(e) pour récompenser un projet réalisé ou une initiative développée à l'étranger, au cours de la carrière professionnelle.

Jean-Bernard DULER - EMA 1983

Son diplôme de l’EMA en poche , et un passage de 3 ans chez AXA, Jean-Bernard s’expatrie aux Etats-Unis. Il est le premier diplômé des Mines d’Alès à obtenir un MBA en Finance à la prestigieuse Université de Wharton en Pennsylvanie. Il n’a depuis plus quitté les Etats-Unis. Créateur et PDG de plusieurs sociétés générant au total plus de 20 000 emplois et plusieurs milliards de dollars de chiffre d’affaire, Jean-Bernard excelle à la fois dans le domaine de la finance, du logiciel ou encore celui des produits de beauté ! What else ?

 

Sophie RAVIER - EMA 1999

Première étudiante à avoir réalisé le ‘Grand chelem’ international, à savoir tous ses stages à l’étranger et sa dernière année en Erasmus, Sophie a poursuivi ses études par un DESS en relations internationales.  Elle a rejoint l’ONU en 2006 à Bruxelles puis à New York, où elle a été en charge de définir toute la stratégie et les outils pour intégrer les dimensions environnementales dans les opérations du maintien de la paix. Son travail a été reconnu par le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon : son département a été récompensé en 2011 par le ‘UN 21 Awards’ pour ses efforts dans la lutte contre le changement climatique. Aujourd’hui, Sophie est chef de l'unité culture et environnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA). Elle a voyagé et été postée sur les  5 continents.

Serge ROUDIER - EMA 1991

C'est en 1990 que Serge, alors en troisième année d'études à l'EMA, a contracté le virus de l'international, lors de son stage à Toronto. Diplômé en 1991, Serge démarre sa carrière en Espagne où il prend part à l’Exposition universelle de 1992. En 1993, son entrée à l’Autorité de sûreté nucléaire le ramène en France avant de l’expatrier outre-Atlantique aux Etats-Unis, où il participe à l'évaluation des performances des centrales nucléaires américaines en matière de sureté.  En 2003, Serge fut mis à disposition par la France auprès de la Commission Européenne, au sein du Bureau européen pour la prévention et le contrôle intégrés des pollutions (IPPC) à Séville en Espagne.  Depuis 2010, Serge est chef du Bureau européen IPPC. Avec son équipe multinationale d'une vingtaine de scientifiques Européens, il dirige les travaux de plus de 1800 experts de 33 pays afin d'élaborer les standards environnementaux applicables à l'industrie Européenne dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive sur les émissions industrielles.

 

Nominés pour le prix de l’EMAyen entrepreneur

Prix attribué à un(e) diplômé(e) pour son esprit entrepreneur et la création de société(s) au cours de sa carrière.

Serge BARGE - EMA 1989

Diplômé en 1989, Serge progresse rapidement dans le domaine des granulats, passant d’ingénieur d’exploitation à Directeur de secteur puis Directeur opérationnel de groupe, avant de créer l’entreprise Syse. En deux ans, il développe trois projets majeurs de production d’énergie renouvelable par méthanisation. Deux autres sont à l’étude. L’investissement est de l’ordre de 25 M€. Chaque projet génère une économie de gaz à effet de serre de 2500 teqp et permet la production de 2.5Mw d’énergie primaire (biogaz) renouvelable. Les plans d’épandage qui garantissent le retour au sol du digestat (produit issu de la digestion anaérobie des matières organiques) s’étendent chacun sur 2500 ha de terres agricoles. Ces réalisations sont structurantes pour les territoires concernés et non délocalisables.

Philippe PINAULT - EMA 2001

Philippe a débuté dans le web en 1998, alors étudiant à l'Ecole des mines à Alès, avec la création d'un projet d'e-commerce de vente de produits gastronomiques en paniers gourmands. Après un passage chez HEC Entrepreneurs (2001-2002), il crée avec Olivier Ricard, un autre diplômé de l’EMA, Mandarina, pour développer et vendre des solutions ebusiness clefs en mains : e-commerce, e-recrutement, cms pour la gestion de sites web, ...  En 2004, ils créent blogSpirit pour déployer en France l'une des premières plateformes de blogs. En 2008, ils lancent talkSpirit pour accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de leur projet collaboratif en interne comme en externe. Cette solution se hisse aujourd’hui parmi les solutions leaders en matière de réseau social d’entreprise. Pionniers pour lancer le phénomène des blogs en France il y a 10 ans, il compte aujourd’hui s’imposer sur le marché mondial des réseaux sociaux d’entreprise.

Jalil BENABDILLAH - Aziz AIT AMER - EMA 1992

Après leur diplôme d’ingénieur en 1992 puis de Docteur en 1997, Jalil et Aziz créent la société SD Tech à Alès, spécialisée dans la micronisation, l’analyse et le traitement à façon des poudres fines et ultrafines. L’entreprise  affiche un CA de 1,8 M€ pour 2013. En pleine croissance (35 à 50% par an), elle compte aujourd’hui près de 30 personnels permanents dont 50% d’ingénieurs spécialistes. Parmi ses clients, on trouve Airbus et Michelin. Au-delà de l’expertise de la société, les fondateurs ont voulu développer des formules industrielles innovantes en associant actes de production, de recherche et de formation. Ils accueillent les opérateurs industriels de leurs clients dans les locaux d'Alès et peuvent ainsi préparer eux-mêmes leurs poudres sous la conduite des experts de SDTech. Jalil et Aziz sont par ailleurs les co-fondateurs de l’Association des Internationaux de l’Ecole des Mines d’Alès (AIMA).

 

Nominés pour le prix de l’EMAyen d’or

Prix attribué à un(e) diplômé(e) pour récompenser l'ensemble d'une carrière.

Jean-Bernard DULER - EMA 1983

Son diplôme de l’EMA en poche en 1983, et un passage de 3 ans chez AXA, Jean-Bernard s’expatrie aux Etats-Unis. Il est le premier diplômé des Mines d’Alès à obtenir un MBA en Finance à la prestigieuse Université de Wharton en Pennsylvanie. Il n’a depuis plus quitté les Etats-Unis. Créateur et PDG de plusieurs sociétés générant au total plus de 20 000 emplois et plusieurs milliards de dollars de chiffre d’affaire, Jean-Bernard excelle à la fois dans le domaine de la finance, du logiciel ou encore celui des produits de beauté ! What else ?

 

Sophie RAVIER - EMA 1999

Première étudiante à avoir réalisé le ‘Grand chelem’ international, à savoir tous ses stages à l’étranger et sa dernière année en Erasmus, Sophie a poursuivi ses études par un DESS en relations internationales.  Elle a rejoint l’ONU en 2006 à Bruxelles puis à New York, où elle a été en charge de définir toute la stratégie et les outils pour intégrer les dimensions environnementales dans les opérations du maintien de la paix. Son travail a été reconnu par le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon : son département a été récompensé en 2011 par le ‘UN 21 Awards’ pour ses efforts dans la lutte contre le changement climatique. Aujourd’hui, Sophie est chef de l'unité culture et environnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA). Elle a voyagé et été postée sur les  5 continents.

Claire-Anne REIX - EMA 1980

Diplômée de l'École des Mines d'Alès en 1980, Claire-Anne REIX intègre Bouygues en 1981 puis l'Aérospatial en 1982 pour exercer différents métiers (Production, Intégration et tests, qualité,) dans la société devenue ensuite Alcatel Space puis THALES ALENIA SPACE. Aujourd'hui Claire-Anne REIX est Directrice du programme européen GMES/Copernicus pour le Groupe THALES (1er groupe français d'électronique de Défense et de Sécurité de 68 000 personnes). Très engagée dans des actions citoyennes, elle participe notamment à des actions de promotion des femmes dans les métiers scientifiques et techniques au plan local et national.

 

 

RENDEZ-VOUS LE SAMEDI 12 AVRIL à 17H30, Amphi Pasteur, pour découvrir les lauréats !