Newsletter N°16

Lisez cette Newsletter en ligne

LETTRE d’infos
Novembre 2014 - N°16

La lettre électronique à destination des partenaires de l'École

ACTUALITE

Mercredi 8 octobre, l’École des mines d’Alès  et la mairie ont signé une convention de partenariat "Risques majeurs et gestion de crise" afin de mieux prévenir les inondations. Alors que le département du Gard a de nouveau été victime des inondations, Max ROUSTAN, maire d’Alès, et Bruno GOUBET, directeur de l’école des mines d’Alès, ont décidé d’officialiser leur collaboration en matière de prévention, en confrontant la théorie et l’expérience de terrain. “On va mettre en place des exercices de formation. Les cadres de la mairie pourront former notre personnel, et vice-versa. On mettra également en place des projets communs pour gérer le risque. C’est un engagement fort à travailler ensemble. D’ores et déjà, on avait programmé cet échange le 20 septembre, jour des dernières intempéries à Alès. Ironie du sort, on avait dû l’annuler“, précise Bruno GOUBET. Et à Max ROUSTAN d’ajouter : “Nous sommes complémentaires, et il est urgent de mettre en œuvre des mesures pour éviter de nouvelles catastrophes“. Contact : pierre.slangen@mines-ales.fr

 
 
 

NOMINATION 

Mercredi 22 octobre 2014, suite aux circontances dramatiques du décès de Christophe de MARGERIE,  Patrick POUYANNÉ, président du conseil d'administration de l’École des Mines Alès a été nommé directeur général de Total. Il était jusqu'à ce jour Directeur Général Raffinage Chimie, membre du Comité exécutif. Après avoir occupé plusieurs fonctions managériales importantes en France et à l’international dans l’Amont durant quatorze années Patrick Pouyanné  a mené  avec succès la transformation du secteur Raffinage- Chimie. 
“C’est un capitaine de l’industrie. Il nous apporte une vision pertinente de l’ingénieur et il possède une grande capacité à gérer“, souligne Bruno GOUBET, directeur de l’École des mines d’Alès. Et d’ajouter : “Il soutient beaucoup l’apprentissage pour la formation depuis son arrivée“. Propos recueillis par Objectif Gard.
Lien 
   
 
 
 
CREATIVITE  
CAP’IDé, un booster d’innovation des PME-PMI en Languedoc-Roussillon. CAP’IDé (Cap pour l’Innovation et le Développement des PME-PMI) est une action collective pilotée par l’école des mines d‘Alès qui s’adresse à des PME-PMI régionales désireuses de s’engager dans une démarche d’innovation (organisation, produits, services, procédés). Une première opération pilote (CAP’IDé I) avait été conduite avec succès auprès de 17 entreprises en 2009-2010. Satisfaits par les résultats, l’Europe (FEDER), l’Etat et la Région Languedoc-Roussillon ont décidé de subventionner CAP’IDé’II, qui a débuté en juin 2011 et s’achève fin décembre 2014. CAP’IDé a permis d’accompagner 36 PME par groupes de 12 sur une période totale de 42 mois. Chaque groupe est accompagné sur une période de 18 mois environ, avec recrutement d’un nouveau groupe tous les 12 mois.Le 3 décembre 2014 aura lieu la manifestation de restitution de CAP’IDé II à l’école en présence des financeurs, des entreprises et des acteurs du développement économique régionale. Le troisième opus, CAP’IDé III, fait l’objet d’une demande financement (FEDER & Région Languedoc-Roussillon), il devrait débuter en juin 2015 et concerner à nouveau 36 PME-PMI régionales. Pour en savoir plus : Lien
 
 
 
   
MINES ALES investit sur des apprentis créatifs. Parce qu’ils sont les forces vives de l’avenir industriel français, l’école des mines d’Alès augmente son flux d’ingénieurs formés. Aux côtés des traditionnels ingénieurs généralistes, l’école des mines investit fortement sur les formations par apprentissage. Effectifs en hausse et formation bénéficiant de la compétence marquée et reconnue de l’école en matière de créativité, le projet "des apprentis créatifs" est porté par un projet immobilier ambitieux, soutenu par l’action "Formation professionnelle en alternance", gérée par la Caisse des Dépôts au titre du le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), piloté par le Commissariat Général à l’Investissement. Lire la suite
 
 
 
EVENEMENT

 

 
Jeudi 20 novembre, l’École des mines d’Alès organisera sur son campus une Journée Handicap Emploi. Rappelons que le taux de chômage des personnes handicapées a beaucoup progressé. Il est aujourd’hui de 20%, ce qui est 2 fois supérieur au taux de chômage en France. Depuis des années, l’École des mines d’Alès travaille à la mise au point de matériel destiné aux personnes en situation de handicap, pour faciliter leur accès à l’emploi.
Les enseignants-chercheurs présenteront aux industriels leurs projets et leurs travaux de recherche destinés à faciliter l’accession à l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Les participants découvriront notamment un projet de lunettes à réalité virtuelle pour malvoyants, un projet de capteurs cérébraux et un projet d’aide à l’orientation temporelle. Dans l’après-midi du jeudi 20 novembre, le grand public aura accès à un Showroom qui présentera tous ces projets. Vous souhaitez y participer, programme et  inscription.
 
 
 

TIC & SANTE

 
 
Jeudi 13 novembre, étape du Tour de France du Numérique pour la Santé en Région LANGUEDOC-ROUSSILLON à Nîmes.
Co- organisée par l’Association FORMATICSanté et l’École des mines d’Alès sur son site nîmois, cette étape a pour objectif de valoriser les initiatives des acteurs de santé et soutenir des projets innovants visant à :
• améliorer la qualité des prestations, les parcours de soins et l’éducation thérapeutique des personnes soignées par le déploiement de solutions numériques,
• favoriser l’accès aux connaissances et le développement des compétences numériques des acteurs de santé en formation initiale ou continue,
• améliorer la qualité des parcours pédagogiques pour tous.
Les professionnels de santé, les équipes travaillant au sein de structures sanitaires, médico-sociales, en libéral, les organismes et instituts de formation, les associations professionnelles et les associations de patients ou d’aidants de la région Languedoc-Roussillon sont concernés.
 
 
 
RECHERCHE
Le risque inondation à cinétique rapide – Un panel de recherches dédiées au centre de recherche LGEI. Les 4 épisodes pluvieux extrêmes qui ont touché en ce début d’automne l’Hérault, le Gard et l’Ardèche et les inondations catastrophiques associées viennent rappeler la vulnérabilité de ces territoires face au risque inondation. C’est également l’occasion de rappeler que depuis les années 2000, des chercheurs de l’EMA mènent des travaux sur cette thématique et les compétences acquises jusqu’ici permettent aujourd’hui de développer des projets sur toutes les facettes de ce risque : de la prévision à la gestion de crise. Sur la prévision de ces épisodes, le projet FLASH financé par  ANR a permis de montrer les capacités opérationnelles du modèle de prévision développé. Le projet a ainsi abouti à la réalisation d’un prototype de logiciel de prévision des crues livré au SCHAPI (Service Central d’Appui à la Prévision des Inondations) et à la réalisation d’un démonstrateur disponible sur internet. Sur la gestion de crise, l’EMA développe depuis 2010 un simulateur de gestion de crise. Des scénarios sur les inondations ont été implémentés pour former nos étudiants mais également des représentants de l'Etat, des élus des praticiens des collectivités locales... Une convention de partenariat avec la ville d’Alès a été signée le 9 octobre 2014 pour notamment renforcer cet axe thématique. Contacts : pierre-alain.ayral@mines-ales.fr ; anne.johannet@mines-ales.fr ; sophie.sauvagnargues@mines-ales.fr (simulateur de gestion de crise)
 
 
 
CULTURELLE

Vendredi 28 novembre à 20H30, l’École des mines d’Alès accueillera dans le cadre des Culturelles en partenariat avec la librairie SAURAMPS, Frédéric LENOIR. Philosophe, sociologue, historien des religions,  docteur et chercheur associé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), il nous parlera de  la guérison du monde. Et si elle passait par chacun d'entre nous ? « La crise économique, qui polarise toutes les attentions, est un symptôme de déséquilibres beaucoup plus profonds. Elle est systémique : crise environnementale, agricole, économique, financière, sanitaire, crise des valeurs et du vivre ensemble. Ce qui relie entre elles toutes ces crises sectorielles, c'est une logique quantitative et mercantile qui détruit les sociétés humaines et la planète. En m'appuyant sur des expériences concrètes, je montre qu'il existe une autre logique, qualitative, qui privilégie le respect de la terre et des personnes au rendement, «la sobriété heureuse» au «toujours plus», le durable au court terme, l'état d'acteur responsable à celui de spectateur passif. Car, au-delà des rafistolages d'un système à bout de souffle, une autre manière de penser et de vivre est possible ».
Entrée libre dans la limite des places disponibles (400) – Retransmission prévue sur écran, au restaurant de l'École.
 
 
 
MEDIAS

Incubateur des Mines d'Alès : Le Griot, créé par Lucien ZOROMI, est un boitier d'audio-description qui permet d'entendre la bande-son de son choix à travers un casque.Lire la suite

 
 

Mines Alès et la mairie signent une convention pour lutter contre les inondations.Lire la suite

 

PUBLICATION
   
 
 

Parution aux Presses des Mines "Entre usages et pratiques : la mutation des métiers audiovisuels". Cet ouvrage présente une analyse de la mutation des métiers dans l’audiovisuel et s’intéresse en particulier aux techniciens, pour lesquels les référentiels métiers n’intègrent pas les nouvelles compétences liées, notamment, au domaine de l’informatique dédiée et des environnements dématérialisés. Il propose ainsi un référentiel métier qui facilitera l’adaptation des entreprises de l’audiovisuel et des médias à cette mutation.
Ce référentiel métier représente une contribution ouverte avec pour objectif principal de participer à l’avancement de la réflexion générale dans un domaine où les enjeux nationaux et internationaux sont aujourd’hui très forts.
Shadia Ramsahye est élève chercheur au centre de recherche LGI2P de l’École des mines d’Alès.
Pascal Souclier est dirigeant de l’IIFA, société de conseil et de formation dans les médias.
Pierre-Michel Riccio est maître de recherche / responsable opérationnel du centre de recherche LGI2P de l’École des mines d’Alès. 
Lien


Directrice de la Publication : Catherine LAGNEAU
Comité de Rédaction : Laurence ROBERT/Elisabeth SANSOT

Suivez nous sur
les réseaux sociaux :

Gérez votre abonnement à la lettre d'information (lien)