Newsletter partenaire N°39

 

Lisez cette Newsletter en ligne

LETTRE d’infos
Novembre 2016 - N°39

La lettre électronique à destination des partenaires de l'École

 

 

ACTUALITE

8 novembre ►Dans les locaux de l’école des mines d’Alès, signature de deux conventions entre Enedis et Sets Solution d’une part, et Enedis et l’association Cévennes Car Club d’autre part. Sets solution est une Start’Up, hébergée au sein de l’incubateur de Mines Ales. Cette jeune entreprise développe et propose des solutions alternatives à l’emploi de produits dangereux à effets chroniques pour les traitements de surface. Après un an de travaux de recherche au sein du Centre des Matériaux Mines Alès, les créatrices, Cécile FRANC et Claire PERRIN-TRICAUD démarrent aujourd’hui le lancement d’un procédé de traitement des graffitis mettant en œuvre un gel non dangereux pour l’environnement. L’association Cévennes Car Club est une association d’élèves ingénieurs de l’école qui développe un projet de véhicule électrique, sur la base d’un châssis du constructeur français PGO installé sur Alès. Un premier concept-car a été développé l’année dernière. Il a reçu eprix de l’Assemblée Nationale lors du concours LEPINE 2016. L’objectif pour 2017 est le développement d’un véhicule de 2ème génération qui puisse participer à des compétitions pour véhicules électriques.
 
EVENEMENT
                                                             
Lundi 21 novembre 2016 ► Christophe SIRUGUE, secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Économie et des Finances en charge de l'Industrie et ministre de tutelle de l'école, s'est rendu à Mines Alès. "Visite passionnante de l’école des mines d’Alès" lance Christophe SIRUGUE qui a pu découvrir toutes les actions de l’école pour répondre aux besoins industriels : en particulier les formations d’ingénieurs par apprentissage, la révolution pédagogique qui rend l’élève acteur de sa formation et capable de mobiliser une créativité transdisciplinaire,  l'incubateur Mines Alès qui a accompagné depuis 30 ans la création de plus de 175 entreprises technologiques ainsi que l’action de l’école pour l’industrie du futur : conception 3D, fabrication additive et prototypage au sein de la plateforme mécatronique.
 
CREATIVITE
Adrien MILLIAND, élève ingénieur ►"J'ai appris à ne rien m'interdire". En troisième année à l’Ecole des mines d’Alès, Adrien MILLIAND, 23 ans, se forme aux méthodes de créativité, qu’il applique dans plusieurs projets. Objectif : ouvrir le champ des possibles. "Au départ, quand j’ai entendu parler de créativité, j’étais un peu dérouté", confie Adrien Milliand, aujourd’hui en troisième année de l’Ecole des mines d’Alès (Gard). "Mais je me suis vite rendu compte de l’intérêt de ces outils pour produire de nouvelles idées."Comme tous ses camarades, le jeune homme a participé, en milieu de première année, à un séminaire puis à un challenge de créativité. "Alors qu’en prépa, se souvient-il, les enseignements sont assez cloisonnés, on est amené à associer des idées sans se préoccuper de savoir si elles ont un lien avec notre sujet, via des méthodes comme le brainstorming et le mindmapping [qui consiste à visualiser sur une carte le cheminement de la pensée]. Ensuite, seulement, on se recentre sur le projet." Lien
ANNONCES
 
 
 
       
Samedi 3 décembre ►Remise des diplômes ingénieurs et doctorants sous la présidence de Patrick POUYANNÉ, président-directeur général du groupe TOTAL, président du Conseil d’Administration de l’école des mines d’Alès. 263 ingénieurs sont diplômés cette année. Ils sont issus de plusieurs recrutements : 201 diplômés en formation d’ingénieurs généralistes ; 2 diplômés en formation continue diplômante ; 60 diplômés en formations d’ingénieurs par apprentissage et 17 docteurs ;12 régions de France métropolitaine plus la Guadeloupe, la Nouvelle Calédonie et Wallis et Futuna sont représentée ; 6 nationalités étrangères ou double nationalité : Brésil, Cameroun, Chine, Maroc, Russie et Sénégal. Dans cette promotion, 72 étudiants ont effectué une mobilité académique ou un parcours bi-diplômant dans une université étrangère au cours de leur scolarité (25 étudiants obtiennent un second diplôme étranger et 29 étudiants obtiennent un second diplôme français).Tous les autres étudiants ont réalisé au moins une période de stage ou de projet de fin d’études (PFE) d’une durée minimale de 13 semaines en continue. La pratique concrète importante sur le terrain, confère aux ingénieurs qui en sont issus des compétences reconnues et une maturité professionnelle très appréciée des entreprises  (90% d’emploi en moins de 4 mois).
 
 
 
 
Mercredi 16 novembre ► - Le décret relatif à l’IMT qui intègre l’EMA dans l’institut au premier janvier 2017 est paru au journal officiel de la République française. Les écoles des mines d'Albi-Carmaux, d'Alès, de Douai, de Nantes et de Saint-Etienne, qui étaient des établissements publics rattachés à l'Institut Mines -Télécom, deviennent des écoles internes de l'institut comme les écoles des télécommunications. Lien
 
 
 
MEDIAS
 
 
 
Un effaceur de graffitis sans risque pour la santé inventé à Alès. Une chimiste et une biologiste de l'école des Mines d'Alès mettent au point un effaceur de graffitis. Lien
 
 
 
 
 
 
Anna de TULLIO, Clarins : "Je voulais avoir une vraie crédibilité". Lien
 
 
 
 
 
ALÈS - L’innovation sur le devant de la scène. Lien
 
 
 

Directrice de la Publication : Catherine LAGNEAU
Comité de Rédaction : Laurence ROBERT/Elisabeth SANSOT

Suivez nous sur
les réseaux sociaux :

Gérez votre abonnement à la lettre d'information (lien)