Aller au contenu principal

Recherche partenariale

Une recherche innovante

L’école développe une recherche « orientée vers les besoins de la société » qui tente d’apporter des solutions originales aux difficultés rencontrées par la société ou dans la pratique industrielle en utilisant les connaissances scientifiques les plus élaborées, et en effectuant des recherches fondamentales lorsque les modèles théoriques existants s’avèrent insuffisants à résoudre les problèmes nés du concret.

Les équipes de recherche de l’école s’impliquent fortement dans les politiques de coopération technologique territoriale (pôles de compétitivité), dans les activités de développement économique (soutien aux PME), et dans la création d’entreprises innovantes.

Plus d’un tiers de l’activité de recherche des centres se fait via des contrats industriels directs. En complément de ses propres capacités de valorisation, l’école a la possibilité de s’appuyer sur l’association d’ARMINES pour certains contrats de recherche. L’école est aussi membre du Carnot MINES (avec les autres écoles des mines et l’Ecole polytechnique notamment). L’objectif du label Carnot est de renforcer de façon durable le transfert des connaissances et des compétences vers l’économie dans nos domaines de recherche dans la perspective de la compétition mondiale, en développant l’activité de recherche partenariale directe avec l’industrie, en assurant la qualité scientifique de nos actions de recherche et en améliorant la cohérence et la complémentarité des actions par une vision stratégique au sein des départements.

Les logos des instituts carnot

 

Valorisation

IMT Mines Alès est une des écoles d'excellence de l'Institut Mines Télécom, premier groupe français de grandes écoles d’ingénieurs et de management. Parmi les missions de l’école figure la valorisation des résultats des travaux menés par ses équipes de recherches (programmes logiciels, bases de données, produits, matériaux, procédés, savoir-faire, etc.), les transferts de technologie et l’assistance technique à l’industrie au travers de ses plateformes.

IMT Mines Alès s’impose comme l’alliée des entreprises régionales et nationales dans leurs démarches d’innovation et de montée en compétence. Précisément, l'école dispose d'un écosystème apte à identifier les besoins des entreprises en matière d’évolutions technologiques et d’innovation afin de mobiliser les équipes scientifiques et techniques pour faire émerger les réponses adaptées.

Partenariats industries

Notre gamme de solutions

Collaborations de recherche partenariale (recherche collaborative, recherche contractuelle directe avec les entreprises), chaires industrielles, chaires de mécénat, laboratoires communs, prestations d’études, mesures et essais, expertises & conseil, opérations de veille technologique, ou encore organisation de journées thématiques (congrès, colloques, séminaires, …).

Ces offres partenariales de R&D sont en phase avec l'organisation de l'école en matière de valorisation des résultats :

  • stratégie de protection de la propriété intellectuelle (pleine propriété, partage ou cession),
  • stratégie de mandature unique des actions de valorisation et de transfert de technologie,
  • accord de partenariat avec la SATT (Société d'Accélération du Transfert de Technologies) régionale AxLR,
  • dispositif d'accompagnement des start-up, notamment à destination des jeunes pousses incubées au sein de l’école.

En complément de ses offres de R&D au service des industriels, IMT Mines Alès est également amenée à financer des développements scientifiques et des actions de valorisation au bénéfice de ses propres programmes, par le biais de marchés de haute technologie passés aux industriels fournisseurs.

 

Expertises et collaborations

L'objectif poursuivi par IMT Mines Alès est de concourir à la création de valeur économique au service de la montée en compétence des entreprises, de la TPE au grand groupe privé.

Le positionnement des travaux de recherche d’IMT Mines Alès répond idéalement aux besoins des entreprises dans la mesure où les connaissances générées sont directement orientables vers des problématiques industrielles ou sociétales tout en se situant en amont de la recherche compétitive développée en interne dans les entreprises.

En termes de ressources, nos activités de recherche s'appuient sur des savoir-faire, des logiciels et des équipements à la pointe de la technologie. Certains de ces équipements sont regroupés en plateformes à la disposition des entreprises. Chaque plateforme concentre, dans un domaine spécifique des sciences de l’ingénieur, tous les moyens matériels et humains de l'école. Les compétences des équipes sont ainsi fédérées autour d’équipements de haut niveau souvent à l’échelle industrielle.

En terme opérationnel, nous avons mis en place un circuit organisationnel de prise en charge des partenaires privés afin de les accompagner tout au long du processus d'instruction de leurs projets aux niveaux organisationnel, scientifique, financier et juridique.

Avez-vous pensé à accueillir un doctorant ? Pour en savoir plus, consultez les modalités de la formation doctorale à IMT Mines Alès.

Chaires

  • Mécène : Assystem
  • Coordonnateur scientifique : Pr Vincent Chapurlat (IMT Mines Alès, équipe ISOAR)
Chaire CIME

 

Cette chaire, lancée en juin 2019, s’appuie sur la coopération entre IMT Mines Alès et le groupe ASSYSTEM Engineering and Operation Services. Elle s’organise autour d’un programme de recherche et de développement sur 5 ans.

La Société ASSYSTEM propose des solutions dans le domaine de la gestion de projets, de l’ingénierie, de la performance opérationnelle, de la sécurité et de la sûreté pour l’énergie et les infrastructures industrielles et urbaines. Sa stratégie de R&D vise à l’anticipation des besoins de ses clients en s’appuyant notamment sur des partenariats avec le milieu académique et celui des startups. ASSYSTEM a ainsi initié des travaux de R&D visant à explorer les capacités des nouvelles technologies & méthodes digitales et à offrir des approches innovantes de modélisation, de vérification, d’évaluation, … le tout au service de projets complexes nécessitant un fort besoin de collaboration multi métiers.

Cette stratégie se concrétise au sein de la chaire CIME (Critical Infrastructures Model based system Engineering portée par IMT Mines Alès, la Fondation Mines Alès sous égide de la fondation Mines-Télécom et ASSYSTEM Engineering and Operation Services. Au travers de cette chaire, ces partenaires affichent une volonté forte de développement des méthodes et outils du domaine de l’Ingénierie Système et tout particulièrement du MBSE (Model Based System Engineering) dans le secteur du nucléaire tant au niveau national qu’international.

L'Ingénierie Système est une méthode pluridisciplinaire et collaborative de conception largement répandue et utilisée dans l'industrie. Elle promeut en particulier le rôle et la pertinence des principes systémiques, de la modélisation et de processus d'ingénierie et de gestion de projet qui font l’objet de standards. On se réfère tout particulièrement à une Ingénierie Système Basée sur des Modèles (ISBM ou MBSE en anglais). Cependant, la réussite de son déploiement reste tributaire des méthodes et des outils de modélisation, de gestion des données et d’analyse qui sont mis entre les mains des collaborateurs.

Tant dans ses concepts que dans les techniques et les outillages mis en œuvre, les enseignants / chercheurs de l’équipe Ingénierie des Systèmes et des Organisations pour les Activités à Risques (ISOAR) d’IMT Mines Alès ont développé des approches et un positionnement reconnu autour du MBSE et de plusieurs autres problématiques scientifiques et technologies évoquées.

Cette chaire a donc pour objet d’aider les acteurs métiers à collaborer plus efficacement, de mieux appréhender les risques et les aléas et de prendre en compte les exigences de plus en plus contraignantes des différentes parties prenantes d’un projet de grande envergure en : 

  • Revisitant le MBSE pour la conception, l’intégration et la mise en service d’infrastructures nucléaires ;
  • Développant des approches de modélisation et d’analyse innovantes utilisant les approches data centriques pour la sureté nucléaire sur la base du MBSE ;
  • Conceptualisant, formalisant et développant des Maquettes Numériques (« Digital Mock-Up ») à la base de Jumeaux Numériques (« Digital Twin ») pour la vérification, la validation et l’évaluation d’architectures d’infrastructures nucléaires en se basant sur des fédérations et des compositions de modèles d’ingénierie ;
  • Formalisant et outillant la phase de commissioning, la mise en service et le maintien en conditions opérationnelles d’infrastructures nucléaires en exploitant les modèles et l’intelligence artificielle ;
  • Améliorant l’impact et l’utilisation des approches de Early V&V dans le cycle d’ingénierie d’une infrastructure critique.
  • Explorant de nouveaux champs applicatifs dans le domaine des transports ferroviaires et dans le domaine des infrastructures de défense.

En termes applicatifs, il s’agit de se concentrer sur des projets visant à concevoir, valider, qualifier, exploiter puis démanteler en fin de vie des Infrastructures Critiques dans les domaines du nucléaire et des transports, impliquant, entre autre, les autorités de régulation françaises et internationales.

Cette chaire vise enfin à anticiper les futures compétences & méthodologies qui seront indispensables pour le développement des prochains projets d’infrastructures critiques nucléaires. Elle contribuera à donner à IMT Mines Alès et à ASSYSTEM une visibilité internationale sur la thématique MBSE pour mener à bien la conception, l’intégration et la qualification opérationnelle de Systèmes de Systèmes (SdS). Le programme des cinq prochaines années intègre à ce titre deux thèses de doctorat, deux post-doctorats et plusieurs stages de niveau M2 permettant de sensibiliser et d’attirer des candidats pouvant s’impliquer à leur tour dans des sujets connexes. Enfin, cette chaire industrielle a pour objectif de développer et outiller des formations de niveau Master 2 à Bac+5 et MASTERE à Bac+6 dans le domaine de l’ingénierie d’infrastructures critiques, de l’Ingénierie Système et de son application au nucléaire.

IMT Mines Alès se place ainsi parmi les établissements leader pour la recherche et la formation dans ce domaine.

  • Partenaires académiques : IMT Mines Alès, CIRAD, INRAE, Montpellier SupAgro
  • Partenaires industriels : GRDF, SCP, Bonduelle, Suez, BRL, Ecofilae  
  • Coordonnateur scientifique : M. Philippe Roux (correspondante IMT Mines Alès : Dre Juliette Cerceau)
Les partenaires de la chaire elsa pact

 

La chaire ELSA-PACT est le fruit d’une collaboration entre chercheurs, enseignants et entreprises dans les domaines de l’eau, de l’agro-alimentaire, des produits résiduaires organiques et des énergies renouvelables.

Elle a été signée en 2013 pour un premier cycle avec pour objectif d’améliorer la mise en œuvre de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) afin de mieux intégrer les composantes environnementales et sociales des produits et services. Une nouvelle signature est intervenue en 2019 pour lancer un second cycle de la chaire.

IMT Mines Alès participe activement à la chaire à travers son équipe de recherche ERT dont les travaux portent sur l’eau, les ressources et les territoires.

La structure du premier cycle de la chaire reposait sur un projet financé par l’ANR ayant pour principal objectif la construction et la structuration d’actions de recherche collaboratives reposant sur un programme de recherche ambitieux. Afin de mieux répondre aux besoins des entreprises, la nouvelle structure adoptée pour le second cycle combine un fonctionnement de base de type "think tank" adossé à une fondation (cadre mécénal) avec une grappe de projets de recherches adossés (thèses, post-doc, projets R&D spécifiques,...), labellisés par la chaire.

Ces travaux répondent à des enjeux sociétaux forts, liés à la nécessité de réduire l’impact environnemental des produits et services au service de la transition écologique. L’école s’est d’ailleurs distinguée par son entrée dans le top 400 mondial dans le palmarès « Times Higher Education Impact » dédié à l’engagement environnemental et sociétal.

 

 

 

Chaire ELSA PACT - Impact ranking

 

  • Mécènes : Orano, Eramet, Imerys, Minstère chargé de l’environnement
  • Partenaires : IMT Mines Alès, Mines ParisTech, Mines Nancy, Géologie Nancy
  • Coordonnateur scientifique : Pr Yann Gunzberger (correspondant IMT Mines Alès : Pr Marc Vinches)
Partenaires de la chaire IM&T

 

Dans un contexte mondial de demande croissante en ressources minérales de plus en plus diversifiées, l’industrie minérale soulève des enjeux cruciaux pour les sociétés contemporaines Ces enjeux sont notamment amplifiés par les tensions géopolitiques, les besoins nouveaux liés à la transition énergétique et numérique, les incertitudes liées aux évaluations économiques et par les attentes de la société civile, qui souhaite être associée aux processus de prise de décision concernant l’exploitation des ressources du sous-sol. 

Sur la base d’une approche interdisciplinaire associant étroitement des compétences techniques et de sciences humaines et sociales, la Chaire Industrie Minérale et Territoires (IM&T) :

  • S’adresse à l’ensemble des acteurs de l’industrie minérale (carrières) et des parties prenantes sans en exclure aucune (les citoyens, les pouvoirs publics, les centres de recherche et de formation et les entreprises) 
  • Analyse par cette approche interdisciplinaire les débats et controverses liés à l’exploration et à l’exploitation des ressources minérales 
  • Réalise des études de cas concrets sur la dynamique existant entre l’industrie minérale et son territoire, en appliquant et enrichissant ce nouveau corpus méthodologique 
  • Forme à tous les niveaux une nouvelle génération d’experts responsables, intégrant les enjeux contemporains des industries extractives, sur la base d’une approche multidisciplinaire, globale et transversale commune tout en fournissant des opportunités de spécialisation de plus haut niveau 
  • Développe des activités de communication envers les acteurs socioéconomiques et le grand public

Les 4 axes de recherche de la chaire sont :

  • Révolutions technologiques dans l’industrie minérale : impacts environnementaux et sociétaux 
  • Techniques d'évaluation environnementale et controverses associées 
  • Politiques territoriales et choix de société 
  • Fabrique des anticipations et des engagements miniers

IMT Mines Alès participe activement à la chaire à travers son équipe de recherche ERT dont les travaux portent notamment sur l’eau, les ressources minérales et les territoires.

 

  • Partenaire : SEGULA Technologies
  • Coordonnatrice scientifique : Pre Anne Bergret (IMT Mines Alès, laboratoire PCH)
VALORENZ

La chaire VALORENZ, lancée en mars 2019 pour une période de 5 ans, se fonde sur un partenariat existant depuis 2017 entre le laboratoire « Polymères, Composites, Hybrides » (PCH) du Centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA) d’IMT Mines Alès, et le département Automobile du groupe mondial d’ingénierie SEGULA Technologies. 

SEGULA Technologies agit au service de la compétitivité de tous les grands acteurs industriels, notamment automobile. Au cœur des préoccupations des constructeurs se trouve l’obligation légale de réduire les émissions de CO2. À cette dernière s’ajoute la prise en compte, dès la conception, de la fin de vie des véhicules hors d’usage pour lesquels la directive européenne 2000/53/CE imposait, en 2015, un taux minimum de recyclage de 85% en masse. Cela incite et encourage les entreprises du secteur du transport à explorer de nouvelles voies pour l’allègement et la recyclabilité.

Grâce à son expérience acquise auprès des constructeurs de tous types de véhicules (automobile, ferroviaire, naval…)  SEGULA Technologies propose à ses partenaires de nouvelles conceptions de pièces, de structure ou d’aspect, ainsi que des solutions matériaux innovantes pour répondre à ces enjeux majeurs. 

D’autre part, le Groupe développe des connaissances et compétences dans le domaine des composites ce qui, au regard du contexte, le pousse à investiguer le recyclage de ces matériaux par une voie innovante. En effet, après avoir exploré avec succès diverses techniques de recyclage mécanique pendant plus de 10 ans, différentes filières de matériaux en fin de vie (automobile, D3E, biocomposites…) ont vu émerger très récemment des techniques alternatives mettant en jeu d’autres processus, notamment biologiques et enzymatiques. 

Le laboratoire Polymères, Composites, Hybrides (PCH) d’IMT Mines Alès développe des recherches sur le développement de matériaux polymères et composites innovants en prenant en compte toutes les étapes de leur cycle de vie (formulation des matériaux, mise en œuvre, propriétés d’usage, durabilité, fin de vie) tout en mettant l’accent sur la compréhension des relations composition / propriétés / mise en œuvre / structure. Le laboratoire PCH a formé un groupe de travail national en septembre 2015 sur la valorisation enzymatique des matières plastiques et composites pour approfondir ses travaux sur la durabilité et le recyclage des polymères.

A l’issue de premières collaborations initiées en 2017, SEGULA Technologies et IMT Mines Alès ont décidé de lancer la chaire VALORENZ : « développement original et innovant de VALORisation des composites de l’industrie automobile par voie ENZymatique ». À travers cette chaire, les deux partenaires affirment leur volonté de développer des connaissances sur les relations de systèmes à quatre dimensions (composition / propriétés mécaniques / mise en œuvre / susceptibilité au recyclage enzymatique) afin d’être en mesure de concevoir des composites à durée de vie maitrisable. Les résultats de ces travaux de recherche ont vocation à démontrer que les composites obtenus par infusion permettent d’atteindre des niveaux compétitifs de performances mécaniques et de stabilité. Il sera également question d’étudier le potentiel de recyclage de tels composites en fin de vie par une voie innovante impliquant la catalyse enzymatique, en vue de régénérer les constituants de départ. 

Adossés à ces travaux de recherche, la chaire comporte plusieurs thèses de doctorat, plusieurs projets de masters, ainsi qu’une application aux exercices pédagogiques de l’école.


Ces travaux répondent à des attentes fortes des industriels du secteur, et correspondent aux enjeux sociétaux liés à la nécessité de réduire l’impact environnemental des activités industrielles au service de la transition écologique. L’école s’est d’ailleurs distinguée par son entrée à la 69e place mondiale dans le palmarès « Times Higher Education Impact » sur la production et la consommation responsables, notamment grâce à ses innovations développées au C2MA dans le domaine des matériaux bio-sourcés à faible empreinte carbone (bioplastiques, biocomposites, agrobétons), dans le recyclage des matériaux plastiques et composites, ou sur l’impact environnemental des matériaux.

 

Chaire Valorenz - IMPACT

 

 

  • Partenaires : Gerflor, Olentica
  • Coordonnateur scientifique : Pr Jean-Louis Fanlo (IMT Mines Alès, équipe EUREQUA)
chaire-MAQUAR-partenaire

 

Cette chaire, lancée en janvier 2018, s’appuie sur une coopération scientifique initiée depuis plusieurs années entre IMT Mines Alès, le groupe GERFLOR et la société OLENTICA, spin off d’IMT Alès. 

Ce travail s’inscrit dans le cadre général des préoccupations du groupe GERFLOR d'améliorer son procédé environnemental comme il le fait depuis des décennies en travaillant en étroite collaboration avec les acteurs clés de la recherche, de l'industrie, ses prescripteurs et clients. L’objectif est de cerner les liens existants entre la qualité des matériaux utilisés pour l’aménagement des espaces publics ou privés et la qualité de l’air intérieur. 

L’idée directrice est de caractériser le plus finement ce lien en développant des méthodes de fusion/agrégation des différents types de données manipulées, caractérisées par des niveaux de précision, d’incertitude et de complétude très différents, à l’aide des opérateurs d’agrégation les plus appropriés. 

Les domaines de compétence nécessaires sont maîtrisés par l’équipe de recherche Etude des risques et de la qualité de l’air (EUREQUA) d’IMT Mines Alès et sa spin off OLENTICA, qui collaborent étroitement depuis 2011 pour offrir un accompagnement global aux industriels dans le champ spécifique de la gestion de la qualité de l’air (diagnostic, traitement, évaluation de l’impact).

Le but final étant la mise en œuvre de ces méthodes sous la forme d’outils directement utilisables par l’entreprise, le consortium de recherche porte une attention particulière au transfert des méthodes.

  • Partenaire : Centre d’études et de recherche de l’industrie du béton (CERIB)
  • Coordonnateur scientifique : Pr Eric Garcia-Diaz (IMT Mines Alès, équipe DMS)
chaire-beton-bas-carbone

 

La chaire « Bétons bas carbone » a été lancée en novembre 2019 entre IMT Mines Alès et le Centre d’études et de recherche de l’industrie du béton (CERIB). Son objectif est de réduire l’impact carbone des formules de béton destinées à la préfabrication. 

S’appuyant sur un socle robuste de coopération scientifique initié depuis 2013, cette chaire est au croisement des stratégies scientifiques et techniques du CERIB via sa direction « Matériaux et Economie circulaire » et d’IMT Mines Alès via son équipe de recherche « Durabilité des éco-matériaux et des structures » (équipe DMS du C2MA, associée au Laboratoire de mécanique et génie civil, UMR LMGC). 

Le programme scientifique de la chaire, qui comporte notamment des projets de recherche et des applications à la formation doctorale (incluant plusieurs thèses), vise à réduire l’impact carbone des formules de béton destinées à la préfabrication. Les leviers et les axes étudiés sont :

  • l’utilisation de liants à plus faibles émissions de CO2 associés à l’activation chimique ou thermique ;
  • la réduction du dosage en liant par l’augmentation de la compacité du béton résultant de l’optimisation des squelettes granulaires, l’apport du procédé de compactage, ou bien encore l’optimisation de l’utilisation d’adjuvants ;
  • les mécanismes physico-chimiques de béton contenant des constituants moins traditionnels tels que les granulats légers, les granulats recyclés... 

Ces travaux répondent à des attentes fortes des industriels du secteur, et correspondent aux enjeux sociétaux liés à la nécessité de réduire l’impact environnemental des activités de construction au service de la transition écologique. L’école s’est d’ailleurs distinguée par son entrée à la 69e place mondiale dans le palmarès « Times Higher Education Impact » sur la production et la consommation responsables, notamment grâce à ses innovations développées au C2MA dans le domaine des matériaux bio-sourcés à faible empreinte carbone (bioplastiques, biocomposites, agrobétons), dans le recyclage des matériaux plastiques et composites, ou sur l’impact environnemental des matériaux.

 

 

Impact chaire beton

 

 

  • Partenaire : M2I Développement
  • Coordonnatrice scientifique : Pre Valérie Desauziers (IMT Mines Alès, équipe RIME)
chaire-sophair-partenaire

 

La chaire « So Ph’Air » a été lancée en janvier 2020 entre IMT Mines Alès et la société M2I Développement. Son objectif est de mieux comprendre les mécanismes de diffusion des phéromones pour optimiser le biocontrôle en agriculture, en alternative aux pesticides.

S’appuyant sur un socle robuste de coopération scientifique de plus de 5 ans, cette chaire est au croisement des stratégies scientifiques et techniques M2I et d’IMT Mines Alès via son équipe de recherche « Recherche sur les interactions des matériaux avec leur environnement » (équipe RIME du C2MA à Pau, associée à l’Institut des Sciences Analytiques et de Physico-chimie pour l’Environnement et les Matériaux, UMR IPREM 5254

La société M2i est leader dans le domaine des phéromones pour la protection biologique des plantes et des cultures, comme alternative aux pesticides. Une phéromone est une substance naturellement secrétée et émise en quantité infime par une espèce et qui, reçue par un individu de cette espèce, provoque un comportement ou une réaction spécifique. Elle constitue un signal agissant comme un messager entre les individus d’une même espèce. Ces substances non nocives sont reproduites en laboratoire par biomimétisme, et permettent ainsi de lutter contre les insectes ravageurs en les attirant, les perturbant ou les repoussant. Les solutions de lutte développées par M2i consistent donc en l’application sur le terrain de formulations à base de phéromones d’insectes qui vont diffuser dans le compartiment air. La maîtrise de l’émission dans le temps et dans l’espace de ces composés gouverne donc l’efficacité du produit fini.

L’équipe de recherche RIME d’IMT Mines Alès possède des compétences en matière de développement de méthodes d’échantillonnage et d’analyse de composés organiques volatils (COV) et semi-volatils (COSV) en traces dans l’air et à l’interface matériau/air. Les méthodologies développées permettent de caractériser les échanges de ces composés entre matériaux et air (émission, diffusion, …) et d’étudier leur évolution spatio-temporelle.

Forte de l’important potentiel de synergies d’objectifs scientifiques et de compétences et existe entre les deux partenaires qui ont souhaité structurer un partenariat fort sur le long terme, la chaire ambitionne de mieux comprendre les mécanismes de diffusion des phéromones en tant qu’élément-clé dans le développement de solutions de biocontrôle alternatives aux pesticides. 

Ces travaux répondent à des enjeux sociétaux forts, liés à la nécessité de réduire l’impact environnemental des activités agricoles au service de la transition écologique. L’école s’est d’ailleurs distinguée par son entrée dans le top 200 mondial dans le palmarès « Times Higher Education Impact » sur la Préservation des écosystèmes terrestres au travers  de ses travaux scientifiques menés au LGEI et au C2MA sur l’évaluation environnementale, l’analyse cycle de vie et l’impact écologique des matériaux et produits.

 

Chaire SOPHAIR - Impact

 

 

  • Partenaire : ACOME
  • Coordonnateur scientifique : Pr Laurent Ferry (IMT Mines Alès, laboratoire PCH)
chaire-acome-partenaire

 

En octobre 2018, ACOME et le IMT Mines Alès ont engagé une nouvelle chaire partenariale qui vise, d’une part, à développer des méthodologies de caractérisation et de modélisation de la réaction au feu des matériaux permettant d’appréhender au mieux le comportement des câbles lors des tests Euroclasses, et d’autre part, à appliquer ces méthodes au développement de nouvelles formulations de gaine.

L’entreprise ACOME et le laboratoire Polymères, composites, hybrides (PCH) d’IMT Mines Alès collaborent de manière continue depuis 2010 à travers différentes programmes de recherche pluriannuelles. L’objectif : développer des formulations ignifuges innovantes pour le domaine de la câblerie et la maitrise des performances de réactions au feu des câbles.

La collaboration entre ACOME et le laboratoire PCH contribue également aux actions de formation par la recherche d’IMT Mines Alès, ces travaux ayant permis la réalisation de trois thèses de doctorat et d’un stage post-doctoral.

La sécurité au cœur des produits d’ACOME

Les câbles sont composés de gaines en matière polymère qui assurent la protection et l’isolation des éléments conducteurs. En cas d’incendie, les câbles peuvent donc avoir une incidence considérable et être vecteur de propagation des flammes.

Les problématiques de sécurité et réaction au feu des câbles ont toujours été une préoccupation majeure et prioritaire pour ACOME et ses câbles ont toujours répondu aux exigences maximales de sécurité, que ce soit sur le marché du résidentiel, du tertiaire, des ERP (établissement recevant du public), comme du ferroviaire où les normes sont parmi les plus strictes.

Pour ce faire, l’entreprise s’appuie sur son département de recherche fondamentale sur les matériaux et son laboratoire d’essais certifié Cofrac, des atouts qui permettent à ACOME d’avoir une longueur d’avance sur les réglementations de ses marchés. 

Le laboratoire d’essais au feu, intégré à son site industriel de Mortain, est habilité pour des essais de comportement au feu spécifiques au domaine électrique et est accrédité par le Cofrac. Il est l’un des premiers en France à avoir obtenu le renouvellement de cette accréditation selon la nouvelle version du référentiel 17025 (applicable depuis le 1er janvier 2019).

L’expertise d’IMT Mines Alès

Le laboratoire PCH d’IMT Mines Alès a développé depuis plus de 20 ans une expertise reconnue dans le domaine du comportement au feu des matériaux polymères. Le laboratoire développe des systèmes retardateurs de flamme innovants et respectueux de l’environnement pour différents secteurs d’application. Ses compétences se situent dans la caractérisation de la réaction au feu des matières plastiques et dans la compréhension des mécanismes d’ignifugation en relation avec la composition et la structure des matériaux.

A propos d’ACOME

Avec un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros en 2018 et 1800 collaborateurs, ACOME, spécialiste des câbles de haute technicité, est un des acteurs industriels majeurs sur les marchés du câblage automobile, des infrastructures télécoms, des réseaux de communication dans les bâtiments et du confort thermique, avec 55% de son activité à l’international. 

Le Groupe se déploie sur 4 continents avec 13 usines de production, 11 plateformes logistiques et des implantations commerciales dans 8 pays. 

Pour relever les nouveaux défis dans les secteurs très disputés de l’automobile et des télécoms et conforter son leadership technologique, l’entreprise accorde une place prépondérante à la recherche et à l’innovation et y consacre chaque année 5 % de son chiffre d’affaires. 

Le centre de recherche et technologies est intégré au site de production normand et s’appuie sur 10% des effectifs de l’entreprise en France. ACOME crée tous les ans près de 20% de nouveaux produits. 

Fondé en 1932, ACOME est aussi la première société coopérative et participative (Scop) en France.

  • Partenaire : CHRYSO
  • Coordonnateurs scientifiques : Pr Nathalie Azema et Pr Gwen Le Saout (IMT Mines Alès, équipe DMS)
Chaire CHRYSO partenaire

 

Cette nouvelle chaire, lancée en mai 2018, s’appuie sur une coopération scientifique d’une dizaine d’années entre IMT Mines-Alès et la société française CHRYSO, créée en 1942, l’un des leaders mondiaux dans la formulation d’adjuvants pour les matériaux de construction. 

Le programme scientifique de la chaire vise à développer une démarche basée sur la compréhension des phénomènes physico-chimiques mis en jeu lors de l’utilisation d’adjuvants au sein de pâtes cimentaires pour les matériaux de construction. Cette démarche s’inscrit dans l’approche plus globale de l’équipe de recherche Durabilité des écomatériaux et des structures (équipe DMS associée à l’UMR LMGC) d’IMT Mines Alès visant à contribuer à une construction plus durable grâce, au recyclage, à l’optimisation de l’utilisation des matériaux traditionnels ainsi qu’à la réduction du bilan carbone et de la demande en eau.

L’approche expérimentale de caractérisation chimique, physicochimique, granulaire et rhéologique développée permettra d’appréhender ces systèmes à la fois au regard de leur réactivité chimique et de leur stabilité physicochimique/état de dispersion, ce qui constitue une approche innovante au sein de la communauté scientifique. Seront ainsi étudiés, l’efficacité et les modes d’action et les possibles effets couplés (antagonistes ou synergiques) d’agents dispersants (les superplastifiants), d’activateurs /accélérateurs, les agents de viscosité et les retardateurs ou rétenteurs d‘eau.

  • Partenaires : SC Méthode, TRF Retail
  • Coordonnateur scientifique : Pr Jacky Montmain (IMT Mines Alès, équipe I3A)
chaire-optimag-partenaire

 

Cette chaire, lancée en 2017, s’appuie sur la coopération existante depuis 2010 entre IMT Mines Alès via son équipe Information, Image, Intelligence artificielle (I3A) et la start-up nîmoise SC Méthode. Elle repose sur un programme de recherche sur 3 ans.

Editeur de logiciels pour la grande distribution, SC Méthode propose d’améliorer la performance des magasins, notamment des franchisés, grâce à des solutions informatiques. Son outil phare, TRF Retail permet d’obtenir de meilleurs résultats financiers en identifiant et priorisant les tâches à forte valeur ajoutée et en transformant stocks et espaces non productifs en stocks et espaces productifs. En effet, le logiciel TRF Retail analyse et note la performance de chaque article, identifie les offres insuffisantes et celles qui sont non adaptées au comportement d'achat local. Il déclenche alors les alertes et recommandations à mettre en œuvre.

Derrière une mise en œuvre très intuitive qui permet à l’utilisateur d’améliorer en permanence son offre commerciale, d’augmenter sa rentabilité au mètre carré ainsi que ses ventes et sa marge, de réduire ruptures et surstocks, se cachent de puissants modèles mathématiques qui s’expriment à tous les niveaux du logiciel : collecte des données, analyse des opportunités, exécution des actions et mesure continue des résultats,…

Des domaines maîtrisés par l’équipe I3A d’IMT Mines Alès. Depuis 2010, l’école et la start-up collaborent sur l’optimisation multi attributs et l’analyse multicritère pour formaliser la notion d’indice de performance. Plusieurs conventions de recherche ont été signées, axées sur la gestion optimisée des stocks et assortiments de la grande distribution par le pilotage et la performance du produit ; le système de gestion des clients guidé par la performance des produits et des outils de clustering (regroupement de données). Plus particulièrement sur cette dernière fonctionnalité, le LGI2P, spécialisé dans la conception, la réalisation et l’optimisation de systèmes techniques, contribue également à la définition de l’architecture technologique permettant de supporter les très grands volumes de données concernés.

La volonté des deux partenaires est de développer, à travers cette nouvelle chaire industrielle lancée en mars 2017, des outils répondant aux enjeux stratégiques de la grande distribution. Pour les trois prochaines années, l’approche portera plus spécifiquement sur l’assortiment optimal de magasins de la grande distribution avec des problématiques de recherche sur le raisonnement approché, le multicritère et l’optimisation combinatoire. Des thématiques de recherche et d’enseignement innovantes seront également développées aux niveaux national et international, constituant aussi un accompagnement de la transformation sociétale locale.

  • Partenaire :  GEOCONCEPT
  • Coordonnateur scientifique : Pr Michel Vasquez (IMT Mines Alès, équipe I3A)
Chaire GEOCONCEPT Partenaire

 

Cette chaire, lancée en octobre 2017, s’appuie sur la coopération existante depuis 2007 entre IMT Mines Alès et le groupe GEOCONCEPT. Elle prévoit un programme de recherche sur 3 ans. 

Reconnu comme acteur majeur du Field Service Management et du Vehicle Routing & Scheduling par le cabinet Gartner, le groupe GEOCONCEPT se positionne aujourd’hui parmi les leaders mondiaux dans les applications d’optimisation géographique pour les entreprises. Depuis sa création en 1990, GEOCONCEPT développe des solutions innovantes de géoptimisation à forte valeur ajoutée permettant d’intégrer l’intelligence géographique au sein des systèmes d’information et de faciliter les process métiers. Grâce à l’ouverture de ses technologies, la couverture géographique de ses solutions et son support 24/7, GEOCONCEPT gère des projets d’envergure internationale et optimise quotidiennement les déplacements de 150 000 ressources dans le monde. Editeur intégrateur, GEOCONCEPT couvre de nombreux domaines d’expertise : optimisation de tournées, optimisation du premier et dernier kilomètre, sectorisation, géolocalisation et suivi en temps réel des activités logistiques, Field Service Management, planification optimisée des interventions terrain, géomarketing, SIG… GEOCONCEPT propose ainsi aux professionnels du transport et de la logistique des solutions adaptées aux nouveaux enjeux sociétaux et conçues dans une démarche écoresponsable. Objectifs : qualité de service, optimisation des coûts, gain de productivité, réactivité, respect des délais et amélioration des conditions de travail. 

Des technologies maîtrisées par l’équipe de recherche Informatique, Image, Intelligence artificielle (I3A) d’IMT Mines Alès, en particulier en ce qui concerne la conception, la réalisation et l’optimisation de systèmes techniques et technologiques. Depuis 2007, IMT Mines Alès est impliquée dans les programmes de recherche et développement de GEOCONCEPT portant sur la résolution de problèmes de planification de tournées de véhicules, de prises de rendez-vous ainsi que de lissage de la charge d’équipes de maintenance. La contribution d’IMT Mines Alès consiste en la conception et le codage d’algorithmes de recherche opérationnelle par des approches heuristiques. Les codes-sources développés par l’équipe de recherche I3A sont intégrés au “solver” - ensemble de solutions - que GEOCONCEPT utilise pour répondre à la demande de sa clientèle d’industriels et qui fait aujourd’hui référence. 

À travers cette chaire industrielle, la volonté des deux partenaires est de soutenir les recherches répondant aux enjeux stratégiques du transport et de la logistique. Pour les trois prochaines années, leur collaboration portera plus spécifiquement sur l’optimisation stratégique, l’équilibrage de tâches sur le long terme, mais aussi la prise en compte des informations statistiques et temps réel de trafic pour améliorer l’optimisation. Des thématiques de recherche et d’enseignement innovantes seront également développées aux niveaux national et international, constituant aussi un accompagnement de la transformation sociétale.