Aller au contenu principal

Une architecte intègre l’équipe ERT pour travailler sur les trajectoires cévenoles

Toutes les actualités

Début octobre 2020, Fabienne Errero a démarré une thèse, co-financée par la Région Occitanie, au sein de l’équipe « Eau Ressources Territoires » du LGEI. Architecte de profession, elle a trouvé dans cette opportunité de thèse l’occasion de redessiner les contours de son métier, en intégrant davantage la question des interactions socio-écologiques autour de l’architecture et de l’eau.


Ce projet de thèse a ainsi pour objectif d’étudier les dynamiques d’évolution des interactions socio-écologiques au sein du haut bassin versant des Gardons du XIXème siècle à nos jours. Les Cévennes gardoises sont caractérisées par un socle géologique à fortes teneurs en métaux (arsenic, plomb, antimoine et cadmium), ou ayant permis, localement, l’exploitation de gisements de charbon, à ciel ouvert et en souterrain. L’industrie minière a ainsi contribué à façonner, dès le début du XIXème siècle, le territoire Cévenol, son environnement, sa population, ses paysages. La désindustrialisation et le développement des activités touristiques induisent aujourd’hui de profondes modifications territoriales. L’identité de ce territoire Cévenol oscille aujourd’hui entre deux pôles difficilement conciliables : héritage de ce passé minier, d’une part, et patrimoine environnemental exceptionnel, d’autre part. Ce double ancrage est source d’incertitudes et de tensions. Il est nécessaire pour l’évolution future de ce territoire de caractériser l’ancrage historique qui servira de base pour la proposition de scénarios d’évolution.

 

Directeur de thèse : GUILLAUME JUNQUA, Unité de recherche : LGEI - Laboratoire Génie de l’Environnement Industriel (équipe ERT).

Co-directeur de thèse : PATRICK LACHASSAGNE, Unité de recherche : UMR Hydro Sciences Montpellier

Co-encadrant : JULIETTE CERCEAU, Unité de recherche : LGEI - Laboratoire de Génie de l’Environnement Industriel (équipe ERT).

Co-encadrant : CHRISTELLE GRAMAGLIA, Unité de recherche : UMR G-EAU