Aller au contenu principal

Contribution Environnementale et Sociétale

Un engagement au cœur de la stratégie de l’école

IMT Mines Alès est engagée dans une démarche de développement durable et de responsabilité sociétale depuis de nombreuses années ; en témoignent notamment le positionnement scientifique et technologique de ses trois centres de recherche et d’enseignement ou encore sa politique sociale et d’ancrage territorial. Ces aspects se retrouvent donc naturellement dans l’expression de sa raison d’être: « Forte de son appartenance à l’IMT et de son ancrage territorial, IMT Mines Alès donne à ses élèves les meilleures chances de s’accomplir professionnellement pour être des acteurs responsables du développement de la Nation en préservant les richesses de la Planète » et dans celle de son ambition de développement à 5 ans.

La planète est aujourd’hui confrontée à des situations écologiques qui peuvent avoir des conséquences vitales sur l’homme. L’humanité doit accepter de regarder ce risque en face et lui apporter, rapidement, les réponses appropriées. En tant qu’école de la République, IMT Mines Alès a une responsabilité particulière dans l’apport de ces réponses car elle joue un rôle dans la construction de la pensée de ses élèves, décideurs de demain. Elle doit de plus agir et exercer ses responsabilités pour le progrès sociétal en général et la protection de l’environnement en particulier tant auprès de ses collaborateurs qu'auprès des entreprises, du territoire et de ses partenaires.

Pour agir plus efficacement dans ce sens, IMT Mines Alès a décidé d’une part de mieux structurer sa démarche en faveur du développement durable et l’exercice de sa responsabilité sociétale, d’autre part de veiller à leur amélioration continue au quotidien, dans tous ses processus. L’école entend utiliser tout son potentiel pour répondre aux défis sociétaux qui se présentent non seulement à elle mais aussi au monde. Au-delà des atouts de sa recherche et de l’engagement de ses collaborateurs, elle bénéficie aussi de la fougue et des convictions de ses élèves, qui constituent un puissant moteur pour relever ces défis et imaginer de nouvelles solutions.

Les 17 objectifs du développement durable de l’ONU 

Les 17 objectifs du développement durable de l’ONU
La couverture du rapport ddrs

Rapport Développement durable et responsabilité sociétale

Consultez le rapport Développement durable et responsabilité sociétale 2018 de l’école. Il présente l’état des lieux au titre de l’année 2018 et les axes de progrès envisagés pour la suite, dans un format original et conforme au canevas « Plan vert » de l’enseignement supérieur français.

Consulter le rapport DDRS de IMT MInes Alès

IMT Mines Alès fait son entrée dans le cercle très fermé des meilleures universités au monde pour  son impact économique et social. En 2020, elle est classée au Times Higher Education (THE)  University Impact Rankings pour son engagement à soutenir les objectifs de développement durable via ses formations, sa recherche et sa politique de développement du campus.

 

 

 

Partenaire historique du centre international d’excellence de l’UNESCO sur les sciences de l’eau (IM2E)

L’Institut montpelliérain de l’eau et de l’environnement (IM2E), dont IMT Mines Alès est tutelle (participation à la gouvernance avec un rôle du LGEI à la direction), est obtenu le label de « centre UNESCO » par décision de la conférence générale des États membres au titre, notamment, de sa contribution remarquable à l’objectif de Développement durable n° 6 de l’ONU relatif à la gestion durable de l’eau. La création de ce centre UNESCO (le nom officiel est ICIReWaRD : « International Center for Interdisciplinary Research on Water Systems Dynamics ») est incontestablement une reconnaissance internationale du rôle de premier plan que joue l’IM2E des sciences de l’eau. Le centre, qui se positionne comme l’un des plus importants au niveau mondial par la diversité de ses thèmes de recherche et de formation, a notamment pour ambition de développer des collaborations solides et fructueuses dans le domaine de la recherche et de la formation dans les pays du sud et les régions vulnérables aux problèmes liés à l’eau (urbanisation rapide, pression démographique, effets attendus du changement climatique).

Consulter le site de l'IM2E

Membre du collectif national CIRSES

IMT Mines Alès est membre du CIRSES (Collectif pour l’intégration de la responsabilité sociétale et du développement durable dans l’enseignement supérieur). Ainsi l’école participe au dialogue sur les objectifs de développement durable et contribue à faire reconnaitre les enjeux de DD& RS, grâce à ce collectif national.

 

Le logo CIRCES

 

 

Un engagement environnemental et sociétal traduit dans la formation

Le développement durable et la responsabilité sociétale sont présents sur l’ensemble des cursus. L’école s’est engagée à soutenir le collectif et l’élan appelé « Le Mouvement » lancé par les élèves. L’objectif est de sensibiliser et mobiliser les étudiants, l’administration et les enseignants pour le développement durable et l’éthique écologique avec la notion d’ « ingénieur citoyen. »

Les élèves ont proposé une vision et une définition de l’ingénieur-citoyen : L’ingénieur capable de prendre des décisions éthiques, cohérentes, pérennes et respectueuses dans sa future vie professionnelle et citoyenne en considérant la complexité et la systémique des enjeux écologiques, sociétaux et économiques. Des rencontres de la solidarité internationale et de la citoyenneté (ReSIC) ont ainsi été organisées par Ingénieurs sans frontières, et des journées ingénieur citoyen ont été organisées par le Mouvement et inscrites au programme pédagogique. Dans ce cadre, le conférencier Arthur KELLER a été sollicité pour intervenir sur Limites et vulnérabilités des sociétés industrielles : comprendre pour anticiper.

Un engagement environnemental et sociétal traduit dans la recherche

L’école développe une recherche orientée vers les besoins de la société qui tente d’apporter des solutions originales aux difficultés rencontrées par la société ou dans la pratique industrielle. Certaines actions de recherche des différents centres sont au coeur des problématiques du DD & RS. Voici deux exemples de projets de recherche collaboratifs qui contribuent aux réflexions sur les problématiques DD & RS tout en prenant appui sur notre territoire :

En partenariat avec la ville d’Alès et l’établissement public territorial du bassin, il porte sur la politique de gestion de l’eau lien avec les anciens travaux miniers, des pompages d’eaux souterraines, et la nature des sols/sous-sol de l’amont des bassins des gardons. L’agglomération d’Alès fait appel aux compétences de l’école dans les sciences de l’eau et de l’économie circulaire pour approfondir les études sur les bassins des gardons, afin de répondre à une demande d’information et de transparence de sa population en matière de conséquences épidémiologiques, mais aussi pour de développer de nouvelles ambitions en termes de développement de son territoire (agriculture, tourisme). Les travaux déboucheront sur des recommandations aux acteurs publics et des propositions de traitement. Ce projet est en lien avec la thèse de Philippe Lionel EBENGUÉ ATEGA.

L’enjeu est la minimisation des coûts énergétiques des habitats en climat méditerranéen. Il comprend des aspects expérimentaux et un travail de modélisation physique devant conduire à des outils numériques d’aide à la conception et au dimensionnement en non-stationnaire des structures d’habitations garantissant une consommation d’énergie minimale (voire nulle ou même négative) et un confort hygrothermique en toutes saisons. Les matériaux privilégiés sont des matériaux naturels locaux (pierres, céramiques, bois, paille, terre) ainsi que des assemblages de ces derniers conduisant à des éléments de construction multifonctionnels (en partenariat avec LMGC UMR 5508, ENSAM LIFAM).

La gestion environnementale et responsable du campus

La politique de l’école en matière de gestion environnementale prend actuellement corps sur la forme du projet pluriannuel « Campus 2025 », dont l’objectif est de transformer les campus de l’école pour en faire un lieu exemplaire en termes d’intégration environnementale et territoriale, qui constitue à la fois un lieu de travail, d’études et de vie écoresponsable et qui favorise le bien-être, l’ouverture au monde et les échanges.

La politique générale de l’école en matière de gestion environnementale du campus repose sur plusieurs politiques :

  • Une politique de réduction de l’empreinte carbone totale 
  • Une politique de mobilité durable
  • Une politique en faveur des économies d’énergies et de leur décarbonation 
  • Une politique de réduction de l’impact environnemental des bâtiments 
  • Une politique d’achats responsables 
  • Une politique de prévention des risques environnementaux 
  • Une politique de gestion durable de l’eau 
  • Une politique de gestion durable des espaces verts 
  • Une politique de gestion durable des déchets

Ces politiques et leur mise en œuvre sont décrites dans le rapport Développement durable et responsabilité sociétale de l’école.

Un groupe de travail a également été mis en place visant à encourager et collecter les propositions et initiatives, promouvoir et coordonner la réalisation d’actions cohérentes dans le cadre d’une démarche écoresponsable dans la gestion du campus.

La contribution de l’école aux 17 ODD des Nations-Unies