Aller au contenu principal

Travailler à IMT Mines Alès

La politique sociale concernant le personnel

Les 6 principes de management  promus au sein de l’école sont : 

  • 1. Co-construire et associer afin que chacun trouve sa place.  
  • 2. Se donner un cap, se l’approprier et créer du sens au quotidien.  
  • 3. Déléguer du pouvoir et mettre en capacité de l’exercer.  
  • 4. S’engager, respecter ses engagements et donner le meilleur de soi-même.  
  • 5. Inciter,  accueillir,  soutenir  la  prise  d’initiatives  et  d’expérimentations. Accepter  la prise de risques, évaluer et valoriser.  
  • 6. Accompagner le développement des personnes : faire confiance, développer les compétences, valoriser et protéger

L’école déploie actuellement de nouvelles règles d’organisation et de fonctionnement, dont l’objectif est que ces principes de management deviennent une réalité au quotidien. Les bénéfices attendus sont un plus grand épanouissement individuel, une meilleure qualité de vie au travail et une meilleure efficacité globale pour l’école. Encore à l’état de prototype, ces nouvelles règles entreront officiellement en vigueur au fur et à mesure de leur introduction dans le règlement intérieur, après avis du comité technique spécial et approbation par le conseil d’école dans le cadre d’une démarche concertée :

  • pour chacun : un travail plus épanouissant dans la mesure où il peut exprimer tout son potentiel, ses idées et sa créativité sans devoir à attendre une autorisation à chaque étape ;
  • pour l’école : une meilleure efficacité grâce à des décisions prises plus rapidement et davantage d’innovation grâce à une liberté d’expression accrue

L’école a mis en place une politique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes via une charte « égalité hommes-femmes », qui comporte les objectifs suivants :

  • nommer une personne référente qui coordonne et favorise les actions en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes : cette personne a été nommée ;
  • utiliser des outils de communication non sexistes, non discriminants, non stéréotypés : des recommandations rédactionnelles ont été diffusées au personnel en ce sens ;
  • faire et diffuser un état des lieux statistique sexué : cet état des lieux est effectué annuelle via le « bilan social » qui est discuté avec les organisations syndicales ;
  • organiser des actions de sensibilisation à l’égalité Femmes/Hommes auprès des étudiants comme du personnel : plusieurs actions sont menées en ce sens (cf. infra) ;
  • prévenir toute forme de violence et de harcèlement : des actions de formation ainsi que des mécanismes de prévention ont été mis en place.

Depuis 2009, l’IMT intègre la question de l’équité de rémunération entre les femmes et les hommes dans sa politique salariale. Cela a permis de mettre en place un accompagnement dans les situations salariales nécessitant un rattrapage salarial depuis plusieurs années. Dans le cadre du bilan social annuel de l’IMT, l’école suit avec attention la répartition sexuée dans les différents métiers. A ce jour, il y a toujours un déséquilibre H/F dans les effectifs des cadres l’école ; néanmoins, le taux de femmes accédant au grade de professeur est légèrement supérieur à celui des hommes à l’école, ce qui est un point rare et positif pour la suite. 

En application de sa politique et de la charte susmentionnée, l’école a mis en place un groupe de travail constitué d’étudiants, de membres du personnel et d’acteurs extérieurs pour travailler sur une feuille de retour pour promouvoir la parité et le métier d’ingénieur auprès des jeunes filles

En termes d’initiatives étudiantes, il est à noter qu’Ingénieurs Sans Frontières Alès a mis en place un pôle « FeminISF », qui a pour objectif de faire progresser la réflexion collective concernant la sous-représentation des femmes dans le milieu de l’ingénierie et de combattre le sexisme dans ce milieu. Le groupe est mixte et organise des débats, conférences et autres ateliers plus originaux (expositions, micro-trottoir…) pour réfléchir ensemble sur ces sujets importants.

En matière de communication, l’école souhaite favoriser la représentation égale des femmes et des hommes dans le langage écrit, sans pour autant complexifier à outrance la rédaction. La communication institutionnelle de l’école respecte les préconisations de la directive du 1er ministre relative aux textes officiels (https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000036068906) : privilégier l’emploi des mots épicènes (dont la forme ne varie pas selon le genre ; ex : « élève ») ou des mots englobants (ex : « corps professoral ») ou à défaut usage du féminin et du masculin par la double flexion (ex : « le candidat ou la candidate »), pas d’utilisation du point médian, accord en genre des noms de fonctions, grades, métiers et titres (ex : « professeure, présidente, chercheuse… »).

Enfin, il convient de rappeler que l’IMT et chacune des écoles appliquent les dispositions législatives et règlementaires en matière de congés maternité, paternité et parental.

La politique de l’école en faveur de la diversité et de lutte contre les discriminations au sein du personnel s’appuie sur :

  • la loi du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté ;
  • la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ;
  • la charte pour la promotion de l’égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique du 17 décembre 2013 ;
  • la circulaire du 3 avril 2017 relative à la mise en œuvre de la politique d’égalité, de lutte contre les discriminations et de promotion de la diversité dans la fonction publique.

L’IMT a élaboré un plan d’action pour le renforcement de l’intégration des travailleurs handicapés au sein de ses entités. Chaque année, un bilan de la politique handicap est présenté au CHSCTS avec les actions menées et la présentation de la déclaration effectuée auprès du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées de la fonction publique (FIPHFP). 

Des actions ont été entreprises par l’école en faveur de l’emploi des personnels handicapés : une convention a été signée depuis 2017 avec l’association Trisomie 21 – Gard. Cette convention permet la mise à disposition individuelle de travailleurs handicapés au sein du restaurant de l’école en vue de leur insertion professionnelle en milieu ordinaire de travail à raison de 22 heures hebdomadaires de travail sur des activités d’employée de collectivité. A ce jour, l’école emploie une dizaine de personnes présentant un handicap déclaré. Par ailleurs, l’entretien, le choix des espèces, et la gestion durable des déchets verts produits ont été confiés à une entreprise d’insertion au travail pour les personnes handicapées.

A l’IMT, des groupes de travail ont été constitués au sein de chaque entité pour mener à bien une réflexion sur la problématique de l'accessibilité au lieu de travail pour les travailleurs handicapés ou pour les visiteurs extérieurs en situation de handicap. L’école a ainsi établi un plan de finalisation de la mise en conformité aux règles d’accessibilité des campus aux personnes handicapées. Les travaux qui représentent plus de 800k€ sont planifiés sur 3 ans. Certaines actions ont été lancées en test, notamment l’installation de portes automatiques sécurisées pour les personnes à mobilité réduite. Il est également à noter que les élèves ont mené des actions de sensibilisation au handicap via le bureau des sports et ont organisé un « week-end Handisport ».

Par ailleurs, l’école contribue à faciliter l’intégration des jeunes dans l’emploi public ; elle propose 65 stages gratifiés, emploie actuellement 5 apprentis et compte 85 élèves-chercheurs, soit un total de 155 étudiants en situation de mission rémunérée. En incluant les doctorants, qui L’école s’efforce de développer une information transparente et large quant à l’ouverture de concours de recrutements de fonctionnaires ou les recrutements de contractuels. 

Par ailleurs, il est à noter que le restaurant propose un repas végétarien, sans porc différent chaque jour. 

En termes de politique salariale, l’école met en œuvre la législation applicable aux établissements publics, complétée par les dispositions du « cadre de gestion » de l’IMT approuvé par le conseil d’administration de l’IMT. Ce cadre fixe des repères minimum de rémunération, qui sont tous supérieurs au Smic. Le salaire moyen mensuel du personnel de l’école (fonctionnaire ou contractuel) au 31/12/2018 est de 3 062€ bruts (pour rappel le SMIC est de 1521,22€).

En dehors des doctorants (qui sont par définition en CDD d’environ 3 ans pendant la durée de leur thèse), 88% du personnel de l’école est soit fonctionnaire soit en CDI. 12% du personnel est en CDD : 4% en CDD de moins de 2 ans et 8% en CDD de plus de 2 ans.

L’école a commencé à mettre en place le télétravail pour les personnes ayant de longs trajets quotidiens ou rencontrant des situations particulières.

Le dialogue social avec les représentants des personnels et les organisations syndicales est un élément indispensable au bon fonctionnement de l’école et de l’IMT. Il existe à l’école une bonne qualité du dialogue social avec des instances et des lieux de concertation, de construction collective et des réunions bilatérales informelles mensuelles où des questions peuvent être abordées librement. Des élections des représentants des élèves et des personnels sont organisées tant au niveau national que local dans les différentes instances (conseil d’administration, conseil d’école, comité de l’enseignement, comité de la recherche, comité technique, comité technique spécial, CHSCT, CHSCT spécial, commissions paritaires…).

L’école conduit une politique de gestion des ressources humaines et des compétences. Une étude sur les compétences critiques a été menée afin d’anticiper les recrutements et les priorités de compétences à maintenir dans l’école. Chaque année, le plan de formation accompagne le maintien et le développement des compétences des personnels de l’école. Le nombre d’heures de formation dispensé à l’ensemble de ses agents s’est élevé à plus de 5 000 heures en 2019. Des entretiens d’évaluation sont conduits chaque année par les responsables de service et servent notamment à la gestion de la carrière des agents et à leur développement de compétences. 

IMT Mines Alès a créé un Rôle spécifique pour mettre en œuvre le 6ème principe de management : Accompagner le développement des personnes : faire confiance, développer les compétences, valoriser et protéger. Ce Rôle est celui de « Développeur de talents » dont la raison d’être est :

« Permettre à chacun de s’accomplir dans sa vie professionnelle au service de l’école et de l’IMT ».

Pour éviter tout jugement, ce Rôle n’intervient pas dans l’appréciation de la valeur professionnelle ou dans l’avancement (au sens de la fonction publique) du collaborateur.

Ceux qui exercent le Rôle de Développeur de talents sont choisis pour leur capacité à aider leurs collègues à s’accomplir professionnellement sans nécessairement connaître spécifiquement le métier des collègues concernés. Les savoir-faire et savoir-être requis s’apparentent donc à ceux du coach interne qui, par un travail réflexif, aide la personne accompagnée à trouver en elle-même les réponses qui permettront son accomplissement professionnel.

Ces compétences sont nouvelles pour la quasi-totalité des collaborateurs d’IMT Mines Alès candidats au Rôle de Développeurs de talents. Des formations spécifiques ont été réalisées pour les aider à démarrer dans leur nouveau Rôle. 

La politique générale d’hygiène et sécurité de l’école est d’identifier les risques afin de mieux les maîtriser et d’assurer un environnement de travail plus sûr pour son personnel et ses élèves. Le directeur de l’école élabore cette politique en s’appuyant notamment sur le CHSCTs et le réseau hygiène et sécurité. Ce réseau est constitué d’experts (radioprotection, suivi des déchets de laboratoire, risques chimique, biologique et laser) et de 12 agents de prévention dont 6 affectés dans les laboratoires. Le document unique d’évaluation des risques professionnels, dont les risques psychosociaux, est mis à jour annuellement et donne lieu à un plan d’action. Le conseiller de prévention rédige le programme de prévention et propose un budget prévisionnel (vérifications périodiques par des bureaux de contrôle, amélioration des postes de travail bureautique. Différentes habilitations sont détenues par le personnel de laboratoire : gaz, opérations d’ordre électrique, travail en hauteur, équipements sous pression. Les laboratoires disposent d’un logiciel de gestion des produits chimiques (état des stocks et quantités manipulées par chaque utilisateur) ainsi que de lieux de stockage dédiés (bunkers, armoires de sécurité sous contrôle d’accès). L’école recense les personnels les plus exposés au risque routier pour dispenser une formation ad hoc. Les étudiants et le personnel sont régulièrement sensibilisés aux procédures santé et sécurité au travail grâce notamment à un quizz interactif. 26 sauveteurs-secouristes du travail sont mobilisables dans les 3 laboratoires.

La prévention des risques professionnels s’appuie sur la médecine du travail (études de poste en laboratoire lors d’expériences avec des produits chimiques classés CMR, études de postes ergonomiques de travail type bureautique ou restauration) mais également sur l’inspection du travail (ministères économiques et financiers, CARSAT). Les agents de prévention utilisent des outils informatiques mutualisés avec les écoles de l’IMT : logiciel d’analyse et d’évaluation des risques à l’aide de bases de connaissances et de critères de cotation des risques propres aux écoles de l’IMT ; logiciel de gestion des produits chimiques. Les agents de prévention des écoles de l’IMT échangent régulièrement et se réunissent annuellement pour partager leur retour d’expérience.

Des formations santé et sécurité au travail sont dispensées par les agents de prévention à tous les nouveaux arrivants : élèves, apprentis, stagiaires et personnels. Des formations spécifiques sont élaborées suivant les risques (manutention, biologique, chimique, rayonnements ionisants, laser, hors heures ouvrables). La prévention des risques professionnels bénéficie par ailleurs à l’environnement sur bien des aspects (limitation des quantités de produits chimiques ou substitution de produits dangereux par des produits de moindre risque). Concernant les risques psychosociaux, les managers et les personnels suivent des formations de sensibilisation à la prévention des RPS.

L’école a mis en place une politique d’accueil : toute personne nouvellement recrutée est accueillie par le service de gestion des ressources humaines. Un livret d’accueil est remis ainsi qu’un document de présentation appelé « Qui fait quoi ? ». Ce document est destiné à accompagner les personnels dans toutes leurs démarches tout au long de leur parcours professionnel au sein d’IMT Mines Alès.

L’école dispose de son propre restaurant collectif (en propre, et non pas sous la forme d’une prestation extérieure). Le restaurant propose une alimentation de très bonne qualité, variée, bon marché, avec une politique volontariste de DD&RS : produits locaux, agriculture biologique, réduction des déchets…. L’école subventionne certains de ses personnels pour réduire encore le prix des repas. 

L’école a mis en œuvre une politique d’action sociale, en partenariat avec la DG de l’IMT et la délégation d’action sociale interministérielle de Nîmes. De nombreux dispositifs sont déployés, de façon collective ou individuelle, visant à améliorer les conditions de vie des agents et de leurs familles notamment dans les domaines de la restauration, du logement, de l’enfance et des loisirs, ainsi qu’à les aider à faire face à des situations difficiles en leur apportant un service social. Une écoute, une aide, un suivi sont assurés par la correspondante action sociale (environ une cinquantaine de rendez-vous annuellement).

Les principaux dispositifs d’action sociale sont :

  • aides financières, prêt de solidarité, indemnité de rentrée en études supérieures (environ 10 bénéficiaires annuellement), aides financières exceptionnelles (environ 10 bénéficiaires annuellement) ;
  • logement, prêts bonifiés (auprès de la BFM), accession à la propriété, travaux d’amélioration du logement, indemnité de première installation, remboursement d’une partie des frais de déménagement ;
  • restauration, subvention sur les prix des repas du restaurant collectif ; 
  • chèques emploi service universel, pour la garde d’enfant, pour les travailleurs handicapés ;
  • vacances et loisirs, colonies de vacances (UCPA, TELLIGO CAP MONDE), vacances en famille (EPAF), chèques-vacances, séjours fin d’année et journée famille ;
  • consultations spécialisées, consultation d’avocat et psychologue (environ 5 consultations annuellement), consultation d’une assistante sociale via des permanences sur site (environ 15 consultations annuellement) ;
  • santé et handicap, organisation d’une campagne gratuite de vaccination contre la grippe à destination des personnels qui le souhaitent, colis amitié pour les personnels en arrêt longue maladie, versement de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ;
  • arbre de Noël des enfants, cadeaux, chèques Noël, spectacle et goûter, sapins de Noël, fête de fin d’année ouverte à l’ensemble du personnel (environ 120 enfants bénéficiaires annuellement) ;
  • soutien aux fêtes du personnel, financement de la fête de fin d’année scolaire à l’école, financement du repas de Noël à l’école.

A la suite de l’enquête sur les risques psychosociaux (RPS), un plan d’action a été engagé et un groupe de travail « qualité de vie au travail » (BVT) a été mis en place, qui propose des actions de formation, d’identification de comportements clé, de valorisation d’échanges de pratiques, etc. Des formations du personnel sur les risques psychosociaux (y compris sur le harcèlement moral et sexuel) sont dispensées, avec une psychologue du travail externe. Des permanences régulières avec la responsable du service de gestion des ressources humaines sont organisées sur les campus, et permettent aux agents qui en font la demande d’échanger sur tous sujets concernant leur situation individuelle dans un cadre bienveillant. En cas de difficulté rencontrée, les agents peuvent contacter le service RH, les organisations syndicales et la médecine du travail. 

Il existe à l’école une association « amicale du personnel », qui organise des activités variées (sportives, culturelles, détente…) à destination du personnel et qui organise également des évènements de partage. Une association des doctorants de l’école (ATHEMA) est également en place. Ces deux associations bénéficient d’un soutien financier de la part de l’école.

Parce qu’elle la rend crédible et qu’elle renforce la confiance de ses partenaires publics et privés, la protection des données scientifiques d’IMT Mines Alès s’inscrit pleinement dans la stratégie et les objectifs de l’école. Les mesures de sécurité n’ont pas vocation à y entraver les recherches, mais à les accompagner en veillant à l’intérêt de l’école. Elles sont déployées et exercées à divers niveaux, et notamment :

La stratégie organisationnelle

  • Nomination d’un fonctionnaire de sécurité de défense (FSD) chargé de définir les règles et promouvoir les conditions visant à la sûreté des personnes et des données scientifiques.
  • Nomination d’un responsable de la sécurité du système d’information (RSSI).
  • Création d’un réseau dédié (RSD = Réseau de sécurité de défense), composé du FSD, du RSSI et de 6 correspondants défense (dont 3 dans les laboratoires de recherche), chargés de l’écoute des scientifiques et de la mise en œuvre des actions de sûreté. 
  • Partenariat avec les services français compétents en matière de sécurité économique et de cyberdéfense.

La sûreté bâtimentaire et informatique 

  • Réalisation d’audits de sûreté bâtimentaire
  • Mise en œuvre de dispositifs visant à contrôler les accès (véhicules et piétons) à tous les sites et les bâtiments. Restrictions particulières pour certains secteurs.
  • Mise en place d’une politique de gestion des accès (badges et clés).
  • Sécurisation et redondance hétérogène du système d’information.
  • Adoption de la politique de sécurité des systèmes d’information de l’IMT.

La formation et la sensibilisation des personnes à la protection des données

  • Sensibilisation des nouveaux arrivants : salariés, stagiaires, élèves (étudiants, apprentis, doctorants).
  • Signature d’une charte de sécurité informatique par les salariés et élèves.
  • Conférences annuelles données par des agents de la DGSI, à destination des élèves, des salariés (particulièrement ceux des laboratoires), et des porteurs de projet de l’incubateur de l’école.
  • Lobbying de sûreté mené par les agents du réseau de sécurité de défense.

La protection du potentiel scientifique et technique (PPST)

  • Audit annuel des équipes de recherche visant à vérifier leur sensibilité aux détournements des produits et procédés à l’insu de leurs responsables, et à en tirer toutes les conséquences
  • Arrivée des ressortissants non UE, conditionnée par un avis favorable des services du HFDS/MINEFI, quelle que soit l’unité de destination

Les séjours internationaux

  • Analyse de tous les déplacements à l’étranger des personnels et des élèves.
  • Analyse et contrôle approfondi des conditions de sécurité, pour les séjours présentant des risques.
  • Briefing d’avant départ par les membres du RSD ; débriefing au retour.
  • Cryptage des ordinateurs des voyageurs ou prêt de PC de voyage.

L’accueil et l’accompagnement des visiteurs

  • Inscription sur les registres des entrées/sorties.
  • Accueil et accompagnement de tous les visiteurs par les agents de l’établissement.
  • Consignes données au cas par cas, selon la sensibilité des lieux visités.
  • Vérification de l’application des consignes.

Les offres de postes et de thèses

CDD 3 ans : Chargé(e) du développement et du montage de contrats de recherche

Consulter notre offre

A VENIR

Vivre à Alès

Une ville ensoleillée et accueillante au cœur du grand Sud, une ville qui possède des équipements publics de qualité, une ville dynamique, très commerçante et dotée d’une riche offre culturelle.

Ales la capitale qui ne manque pas d air.jpg

CLIMAT ET ENVIRONNEMENT MEDITERRANEEN

  • 275 jours d'ensoleillement par an ;
  • La mer Méditerranée à 1 heure de route.

ENFANCE/JEUNESSE

  • Crèches, écoles ;
  • Centres de loisirs, parcs de jeux, …

FORMATION

  • 7 collèges, 3 lycées ;
  • 2 Centre de Formation des Apprentis ;
  • 1 école d’ingénieurs (IMT-Mines Alès) ;
  • 47 formations supérieures.

SANTE

  • Centre hospitalier Alès-Cévennes, 290 lits et places, 1er hôpital de France aux normes “Haute Qualité Environnementale” ;
  • Clinique Bonnefon, 200 lits.

LIAISON 4G

  • Couverture 4 G performante sur toute la ville ;
  • Immobilier très accessible ;
  • Alès classée en 4e position des villes moyennes championnes pour télétravailler sur la disponibilité des logements de 4 et 5 pièces et plus.

CULTURE

SPORT

  • Centre nautique “Le Toboggan” ;
  • Patinoire ;
  • Stades, halles de sports, …